Quelques outils pour charger un serveur web et surveiller son état

Outils de test de charge

  • ab :

Exemple de charge avec 500 clients concurrents, qui vont lancer une charge de 50000 requêtes au total.

ab -c 500 -n 50000 "https://mon_serveur/page.html"
  • siege

Siege à la différence d’ab lance un maximum de requêtes avec les clients concurrents dont il dispose sur une durée définie lorsque l’option -t est utilisiée. Si l’on utilise l’option -r, cela définit le nombre de requête par client

Dans cet exemple, lancement de 500 clients concurrents qui vont charger 5 fois, on aura 2500 requêtes lancées au total.

siege "https://mon_serveur/script.php" -c 500 -r 5

nb : attention l’option -t prévaut sur l’option -r.

  • jmeter

Avec jmeter, on commence à entrer dans le domaine du test fonctionnel car on peut créer des scénarios et autres. Il est un peu gros pour simplement tester des temps de réponses sur une requête.

  • gatling

Comme jmeter, mais une équipe française derrière.

Superviser le serveur ciblé

Les outils en ligne de commande

  • top : cpu, mémoire…
  • nmon : cpu, mémoire… (plus « visuel » que top)
  • lsof : les descripteurs de fichier
  • netstat : les sockets
  • df : espace disque général
  • du : espace disque par fichier
  • free : utilisation de la mémoire
  • mount -l : point de montage
  • sar : cpu, mémoire (package sysstat)
  • pidstat : process (package sysstat)
  • cat /proc/… : lecture des variables kernel en direct, le plus efficace pour comprendre d’où viennent les limites ou les valeurs par défaut
  • ulimit : visualisation des limites
  • sysctl -a : visualisation des variables kernel (plus rapide que /proc et en lien avec systemd)
  • monit : supervision générale avec affichage

Outils pour avoir des graphes

  • nagios : un classique (grosse artillerie mais efficace)
  • munin : le top pour faire des graphes (commence aussi à devenir une grosse artillerie)
  • m/monit : une couche http au dessus de monit (plus simple que les deux précédents mais sous licence payante)

 

Publié par Chrystophe Vergnaud

La vie est un jeu et je joue avec des 0 et des 1 depuis 25 ans. Compiler du kernel et comprendre son code source, faire tourner une solution comme une horloge, c'est ça qui m'amuse. La techno utilisée m'importe peu, elle change tous les ans mais les fondamentaux sont toujours là !

Laisser un commentaire